Sciences et Techniques Industrielles

PORTAIL DE LA VOIE PROFESSIONNELLE
  Accueil > S’informer > Examens > DNB > Série professionnelle

Série professionnelle

05 / 10 / 2018 | Mourad ADDI

Délivré par un jury, le diplôme national du brevet (DNB) atteste l’acquisition de connaissances et de compétences au terme du collège.
La validation de ce diplôme n’a pas d’incidence sur l’orientation et ne conditionne pas le passage en classe supérieure.

La série professionnelle est souvent privilégiée par les élèves suivant une scolarité en classes des sections d’enseignement adapté (SEGPA/EREA), unités locales pour inclusion scolaire (ULIS), unités pédagogiques pour élèves allophones arrivants (UPE2A) ou 3ème "prépa métiers".
Les élèves des dispositifs ici mentionnés peuvent toutefois choisir de s’inscrire au DNB de la série générale.

Pour les candidats scolaires, l’obtention du diplôme national du brevet est liée à la maîtrise du socle commun de connaissances, de compétences et de culture et aux résultats obtenus aux épreuves de l’examen terminal (quatre épreuves écrites et un oral).
Les candidats individuels sont évalués par un examen unique qui se compose alors de cinq épreuves écrites.

À la fin du cycle 4, le bilan de fin de cycle (validé lors du dernier conseil de classe de 3e), est pris en compte pour le DNB via le livret scolaire unique (LSU).
Les 8 composantes du socle pour lesquelles il est nécessaire de positionner les élèves pour le DNB sont :
 D1-1 : comprendre, s’exprimer en utilisant la langue française à l’oral et à l’écrit ;
 D1-2 : comprendre, s’exprimer en utilisant une langue étrangère et, le cas échéant, une langue régionale ;
 D1-3 : comprendre, s’exprimer en utilisant les langages mathématiques, scientifiques et informatiques ;
 D1-4 : comprendre, s’exprimer en utilisant les langages des arts et du corps ;
 D2 : les méthodes et outils pour apprendre ;
 D3 : la formation de la personne et du citoyen ;
 D4 : les systèmes naturels et les systèmes techniques ;
 D5 : les représentations du monde et l’activité humaine.

Un nombre de points est attribué en fonction du niveau de positionnement dans chacun des domaines du socle. Ces points sont additionnés :
 maîtrise insuffisante (10 points) ;
 maîtrise fragile (25 points) ;
 maîtrise satisfaisante (40 points) ;
 très bonne maîtrise (50 points).

Les épreuves se déroulent en fin d’année de troisième. Elles représentent une modalité complémentaire de l’évaluation du niveau de maîtrise du socle commun de connaissance, de compétences et de culture.
Ces épreuves "terminales", composées de 4 épreuves écrites et une épreuve orale, permettent d’obtenir jusqu’à 400 points.

2.1. Épreuves des candidats scolarisés en 3e

Les épreuves écrites de fin d’année portent sur :

le français (3h) : explication de documents et d’un extrait de texte littéraire + dictée + grammaire + exercice de réécriture et de rédaction - noté sur 100 points ;
les mathématiques (2h) : exercices, dont certains assortis de tableaux ou de schémas, et dont un exercice informatique - noté sur 100 points ;
l’histoire et géographie (2h) : analyse de documents et de cartes - noté sur 50 points ;
les sciences (1h) (2 disciplines sur 3) : physique-chimie, sciences de la vie de la Terre et technologie - noté sur 50 points. Les deux disciplines évaluées sont choisies par tirage au sort au niveau national deux mois avant les épreuves.

Le total des points maximum aux épreuves écrites est donc de 300.

L’épreuve orale porte sur :

un exposé d’un projet conduit en histoire des arts, dans le cadre d’un enseignement pratique interdisciplinaire (EPI) ou d’un parcours éducatif ;
cet exposé est suivi d’un entretien avec le jury.

Si l’exposé est individuel, sa durée est de 15 minutes.
Si l’exposé est collectif, sa durée est de 25 minutes.

Le total des points maximum à cette épreuve est de 100.

maîtrise de l’expression orale : 50 points ;
maîtrise du sujet présenté : 50 points.

Pour les candidats scolaires, le diplôme national du brevet est attribué quand le total des points est supérieur ou égal à 400 en cumulant les points obtenus à l’évaluation du socle et ceux obtenus lors de l’examen final.

Pour les candidats individuels, le diplôme national du brevet est attribué quand le total des points est supérieur ou égal à 200.

Le ressort territorial du jury, fixé par le recteur d’académie, peut être académique, départemental ou commun à plusieurs départements (cf. article D332-19 du code de l’éducation).

Mentions

Des mentions sont octroyées aux candidats scolaires selon les conditions suivantes :

"assez bien" si le total des points est au moins égal 480 points ;
"bien" si le total est au moins égal à 560 points ;
"très bien" si le total est au moins égal à 640 points.

Des mentions sont octroyées aux candidats individuels dans les conditions suivantes :

"assez bien" si le total des points est au moins égal à 240 ;
"bien" si le total est au moins égal à 280 ;
"très bien" si le total est au moins égal à 320.

 

Agenda

    01 / 09 / 2020

    Procédure Académique STI - Positionnement

    13 / 10 / 2020

    Stages courts CEFPEP

    14 / 10 / 2020

    S’inscrire au concours du CAPLP

    15 / 10 / 2020

    Ouverture des inscriptions aux examens

    09 / 11 / 2020

    Prof en entreprise